Notre cerveau ne connait pas de négatif (petite intro à la P N L )

Notre cerveau reconnait il le positif du négatif? Non !

Notre cerveau ne connait pas le négatif.

« Facile à dire, mais moi, Monsieur, voyez-vous, je ne vois que des mauvaises choses autour de moi, je déprime, je broie du noir tout le temps, et après ça vous venez me dire que mon cerveau ne connait pas de négatif ? Vite dit ! »

Eh bien, c’est un peu complexe que ça, en fait quand je dis que notre cerveau ne connait pas la négation, en fait cela veut dire par exemple : si je dis « je veux réussir ma vie », et si je dis « je ne veux pas rater ma vie », ces deux phrases semblent avoir le même sens, eh bien non, enfin pas pour notre cerveau, parce que notre cerveau retiendra dans ces deux phrases non pas le sens, mais les deux mots essentiels, c’est-à-dire pour la première phrase, il retiendra « réussir » et pour la deuxième phrase « rater », ce qui signifie que pour la première, il cherchera toutes sortes de solutions possibles pour réussir et pour la seconde, il cherchera toutes sortes de solutions pour rater.

En résumé, si vous dites « je veux gagner plus d’argent dans ma profession » (et évidemment que vous y croyez pour de bon) il y a de grandes chances qu’inconsciemment votre cerveau recherche des nouvelles solutions pour gagner plus, mais si vous dites « j’ai peur de ne pas gagner plus, voire de gagner moins » alors votre cerveau qui est un peu flemmard à la base, se dira : « bof, pourquoi se fatiguer à trouver de nouvelles solutions alors que c’est si facile de ne rien faire « .

Ho là ! Stop ! Je vous vois venir, vous allez me dire que je prétends qu’il y a quelque chose de magiques là ! Eh bien non, il n’y a absolument rien de magique, pas de forces mystérieuses cachées on ne sait où dans l’univers, pas de secret mystique, non en fait, il s’agit là d’un simple principe de base de P N L, comprendre que la plus grande partie de cerveau est de l’inconscient, comprendre que c’est souvent cet inconscient qui dirige notre vie, et comprendre qu’il faut réussir à faire que notre conscient prenne le pas sur notre inconscient, et communique mieux aussi avec celui-ci.

Je dirai plutôt qu’il s’agirait d’une sorte « d’autosuggestion » tout simplement, (bon, soyons réalistes, il ne suffit pas non plus de se répéter par cœur cent cinquante fois par jour « je veux gagner à la loterie, je veux gagner à la loterie » pour que le bon numéro sorte).

Donc la prochaine fois, soyons plus attentifs à la façon dont nous réfléchissons et formulons nos vœux d’une meilleure manière.

base de P N L

Ce contenu a été publié dans Petite intro à la P N L, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire