Mode “peace and love” ou mode “Figth Club” ?

Peace and love ou hard-rock ? (mes états d’âme).

Une des grandes questions que je me suis posé, (hé oui, philosophie me revoilà), faut-il être en mode « peace and love » ou être en mode « métal, cuire et hard-rock, bref, gros ours » ?

D’un côté, je serai plutôt d’un naturel « peaceful », tranquille, à laisser couler les choses, en se disant qu’après tous, les prises de tête ça ne sert à rien, c’est juste, après tout, grogner contre quelqu’un d’autre ça n’a pas de sens, est-ce que ça m’apportera quelque chose à moi ? Est-ce que je convaincrai mon interlocuteur en élevant la voix, puisque dans la plupart des cas il ne voudra de toute façon rien comprendre de mon opinion personnelle, et en plus, si j’ai affaire à quelqu’un d’un peu simplet, est-ce que ça le rendra plus intelligent ? Non !

Et puis d’un autre côté, je suis un peu « ours », à grogner contre quelque chose ou quelqu’un qui ne me convient pas, faut-il se laisser tout le temps faire ou se battre ?

J’aurai pu intituler aussi cet article « vivons-nous dans un monde de Bisounours ? » avec les petits z’ozios qui chantent et tout le tintouin habituel.

He bien non, la réalité a aussi un côté dur, cruel, injuste, nous devons l’accepter, et nous sommes obligés parfois de nous battre, pour nous faire respecter, pour nos droits, il ne faut pas se voiler la face, il faut aussi s’endurcir pour pouvoir vivre dans cette société qui de nous ne fait pas toujours de cadeaux, mais là je pense qu’il faut se battre seulement si ça en vaut la peine, seulement s’il n’y a pas d’autres solutions, et puis si nous sommes trop gentils, malheureusement il y aura toujours des gens qui essayeront de nous dominer, de nous diminuer, de nous rabaisser, de nous blesser, mais heureusement ce n’est qu’une minorité d’imbéciles, mais pour ces causes-là, oui, il faut se battre.

Faut-il éduquer les enfants dans une culture « Télétubbies, Bisounours et autres ? », (bon, moi quand j’étais un petit z’enfant, il y a very long time ago, c’était plutôt la culture Nounours, Nicolas et Pimprenelle, toutes une éducation, ha ! Qu’elles sont loin mes jeunes années, snif…)Je ne sais pas, il faut qu’ils voient aussi la vérité, d’une manière modérée, mais en tout cas pas à l’inverse, les plonger dans des jeux vidéo extrêmement violents et autres, (n’oublions pas que Anders Breivik s’était lui-même vanté de s’être entraîné sur de tels jeux vidéo, et on a vu le massacre que cela a pu donner) ou que des dictateurs comme Hitler ou autres n’ont fait que de ruminer leurs haines, et ainsi détruit des millions de vies et aussi leurs propres pays, mais alors, la solution du Mahatma Gandhi, la non-violence, est-elle la meilleure ? Je pense que oui et non, oui parce qu’il faut toujours chercher une solution pacifique et qu’une guerre restera toujours un échec au bon sens, et non par ce que parfois il n’y a pas d’autres solutions, malheureusement, que de se battre pour survivre.

De là, j’ai eu une grande réflexion, si je suis plutôt en mode « peace » n’est-ce pas là une faiblesse, une fragilité, ne suis-je pas un être un peu trop sensible pour vivre dans ce monde ? He bien j’ai pensé, que quitte à être en mode « peace », pourquoi ne pas en faire une force ? Et là je me suis dit, si nous sommes obligés de livrer une bataille, aussi pénible soit-elle, SI NOUS DEVONS NOUS BATTRE POUR UNE CAUSE, ALORS LA PLUS BELLE DES BATAILLES SERA LA BATAILLE POUR LA PAIX, CONTRE L’IGNORANCE ET L’IMBÉCILLITÉ HUMAINE !!!

 

hippie-487037__180   V S  soldier-1529199__180

Ce contenu a été publié dans matière à réflexion. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire