Certaines « drogues » peuvent êtres bonnes

Hein, ça ne va pas, il a pété un câble le mec !!! Maintenant il va nous dire de boire et de se soûler à mort et il va nous expliquer que se piquer les veines c’est bon ! Il n’est vraiment pas bien ce type !

Non, calmons-nous, je veux simplement dire qu’il peut y avoir de mauvaises drogues, celles qui vous détruisent le corps et l’esprit, et dont vous aurez un immense mal à en sortir, excès d’alcool, drogues dures, même les champignons qui font rire, vous savez, la sorte qui a des veines et des nœuds (gag.)

Mais il y a aussi de bonnes « drogues » comme la pratique d’un sport, ou une passion peu importe laquelle, du moment qu’elle vous fait vibrer réellement à l’intérieur, ça peut être la musique, collectionner les timbres-poste ou même cultiver des choux-fleurs, du moment que ça vous plaît et cela vous anime, toutes les passions et tous les loisirs sont respectables. Cela devient réellement intéressant, lorsque vous arrivez à remplacer une mauvaise drogue par une bonne, car cela peut compenser l’effet de manque, mais il est vrai aussi qu’il est toujours plus facile de le dire que de le faire, sortir d’une mauvaise drogue reste quelque chose de très difficile, mais pas impossible, il convient aussi d’accepter de se faire aider dans certains cas.

Bon, je ne dirais pas non plus que de boire un verre de temps en temps c’est mauvais, on a bien le droit de se faire plaisir, c’est juste une question de dosage (et puis là où y’a dl’a gêne, y’a pas d’plaisir, et la vie serait d’un triste, mais d’un triste…)

Et puis, aussi, une bonne drogue peut être aussi trop envahissante, si vous négligez votre vie de famille et votre vie sociale au profit d’une passion trop débordante, cela devient aussi néfaste pour vous, là aussi c’est une question de dosage.

Mais quoi qu’il en soit, si vous arrivez à remplacer une mauvaise drogue (ou mauvaise habitude) par une bonne drogue (ou bonne habitude), alors là, je vous dis : Chapeau bas !

Au lieu de se shooter dans l’alcool et les substances bizarres pour oublier vos problèmes. Plutôt choisir d’utiliser de « bonnes drogues » pour vous changer les idées, pour éviter de « péter un plomb » pour évacuer la pression due au stress, par exemple, au lieu de me perdre dans des drogues bizarres, dans l’excès d’alcool pour échapper au surplus de pression, je vais me « shooter » dans un sport, ou un loisir, (il est vrai que picoler est nettement moins fatigant que faire du sport, le « levé du coude » n’étant évidemment pas un sport olympique).

Et puis, il faut que ce sport ou loisir, soit une détente, un plaisir, mais pas tout le temps le prendre comme une corvée pénible, même si tout plaisir contient de temps à autre des petites contraintes.

Alors si vous arrivez à vous « shooter » dans de bonnes « drogues » alors là, franchement, bravo !

Vous avez toutes mes ficelles de caleçon ! (heu… Je veux dire, toutes mes félicitations)

 

alcool,droguessport

(Dans cet article, j’utilise le mot « drogue » pour parler de loisirs ou sports, mais d’un point de vue positif du terme, comme nous pourrions parler de « bonnes addictions »  il est clair qu’un bon loisir, un bon sport, n’est pas une drogue au sens propre du terme).

Ce contenu a été publié dans Agir. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire