Le point essentiel pour agir

Comment agir, ce qui est pour moi, LE point essentiel, comment passer à l’action, et d’abord c’est quoi agir ?

C’est vrai si je dis agir, on me dira, « heu oui, agir on veut bien, mais dans quel sens ? » Est-ce que ça va me permettre de mieux gagner ma vie ? Est-ce que j’aurai plus de facilités dans ma vie, moins d’emmerdes ? Bref est-ce que j’aurai une meilleure qualité de vie ?

Parce que si on se contente de dire aux gens « bougez-vous », sans leur dire dans quel sens et pourquoi, ça n’a absolument aucun sens, un peu comme un animal à qui on aurait caché les yeux pour qu’il ne voit rien, que l’on aurait rendu fous par des bruits de toutes sortes, là oui, effectivement, l’animal en question bougera, mais il se cognera partout autour de lui, ça ne lui apportera rien sinon que de multiples bosses de toutes parts, et là, trop de gens s’époumonent à vous dire « bougez-vous », mais ne vous apporte rien de plus, malheureusement trop de gens sont même prêts à payer pour entendre quelqu’un leur gueulez dans les oreilles « remuez-vous » mais au final, ne vous donne pas de clés pour avoir concrètement une vie meilleures, changer d’emploi, devenir indépendants, gagner plus, mieux s’entendre avec son entourage, mieux s’entendre dans son couple, être quelqu’un de plus apprécié, de mieux respecté.

Eh bien, je suis persuadé que si nous voulons agir, LE point essentiel et de modifier son état d’esprits, en effet, ce qui va nous permettre d’apprendre, c’est le fait d’être passionné par quelque chose, d’avoir un réel centre d’intérêt, mais alors si vous me dites, « je ne suis motivé par rien » ou comme beaucoup de gens « au début je suis motivé par ce que c’est-ce de nouveau, et après je me lasse, je perds ma motivation », pourquoi ? Par ce que toute nouvelle chose à quelque chose de passionnant, mais aussi beaucoup d’obstacles, et là, au début notre cerveau se focalise sur le passionnant, et après la paresse arrive, et notre cerveau préfère voir les obstacles, arrive la démotivation et nous ne faisons plus rien.

Pour changer quelque chose, agir, il est nécessaire obligatoirement d’acquérir de nouvelles connaissances, d’apprendre, et c’est là le point essentiel pour agir, forcer son cerveau à voir le côté « génial » de ce que l’on apprend, les obstacles arriveront de toute façon, mais nous ne devons pas nous focaliser là-dessus, nous finirons forcément par passer au travers des obstacles.

Notre cerveau aura tendance par finir à voir les obstacles, et ça par paresse, il est un peu fainéant parfois, c’est à nous de le forcer à voir le fabuleux, le génial, l’extraordinaire, je suis persuadé que si nous forçons notre cerveau à s’habituer à voir les avantages, alors là notre intelligence à des capacités que nous ne soupçonnons même pas ! Et je pense que dès ce moment-là, nous pouvons apprendre plus que nous l’imaginons, par exemple une nouvelle langue, la musique, un nouveau métier.

Forçons la masse située entre nos deux oreilles à voir le « génial » de toute nouvelle chose, de tous nouveaux apprentissages, et là nous pouvons enfin réellement agir.

 

agir.jpg.jpg

Ce contenu a été publié dans Agir. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire