Croyances limitantes et timidité

Les barrières que l’on se construit dans nos têtes et la timidité.

Avec le temps, je me suis aperçu d’une chose : ce qui nous bloque pour évoluer, pour avancer dans nos vies, c’est quelque chose de tout simple, que nous n’avons pas à chercher bien loin.

Nous recherchons bien souvent des solutions compliquées, pourquoi je n’avance pas dans ma vie ? Pourquoi je suis si timide ? Pourquoi je n’ai pas assez confiance en moi ?

Si on réfléchit, c’est tout simple, c’est nous-même qui nous créons des barrières dans nos têtes, nous nous autorisons nous-même à être « médiocres » (aucuns d’entre nous n’est né avec une étiquette : cet enfant sera un nul toute sa vie) nous nous créons nous-même des croyances limitantes, nous nous imaginons nous-même que nous ne sommes pas à la hauteur, que nous sommes moindres que les autres, nous nous inventons des alibis du style « c’est par ce que je n’ai jamais eu de chance » ou alors, « c’est la faute des autres », il est vrai après tout, que de se trouver des alibis est nettement plus facile et moins fatigant que de chercher des solutions.

Et là, si en plus d’autres gens autour de nous, nous confortent dans ce sentiment de ne pas être pas à la hauteur, nous critiquent, nous rabaissent encore d’avantage, alors là, c’est la totale ! Nous y croyons dur comme fer, si nous manquons de confiance en nous déjà et qu’en plus d’autres personnes nous diminuent, là, nous nous disons : c’est sûr, c’est bien ce que je pensais, je suis mauvais puisqu’en plus on me l’a confirmé, et ceci renforce encore plus notre sentiment d’être vraiment médiocre.

Et si en plus un petit événement désagréable, qui est dû à une erreur de notre propre part, nous arrive une fois ou l’autre, (comme il en arrive à tout le monde, même à ceux qui se croient supérieurs aux autres, qui se croient toujours « bons »), eh bien ce petit événement qui peut arriver à tous et à toutes, viendra renforcer notre imaginaire en nous disant : c’est bien la preuve que tu es un nul ».

Et la timidité ?

Eh bien c’est tout simplement ça ! Nous nous sommes nous-même inventés dans nos têtes que nous sommes moindres que les autres, (nous avons tous et toutes une part de timidité, plus ou moins importante suivant qui nous sommes, mais il faut reconnaître que nous avons tous et toutes cette part de timidité en nous, même les plus extravertis d’entre nous), nous imaginons que nous ne sommes pas à la hauteur, que nous n’intéresserons jamais personne, que nous n’arriverons jamais à rien, bref, que nous sommes « des ratés, ou pas aussi bons que les autres ».

Il est important de prendre conscience de ce fait, de ne pas se chercher des raisons « hypercompliquées » de ne pas nous trouver des excuses du style « pas de chance ». Certes, il est bien de faire travailler son imaginaire, mais pas d’une manière qui nous nuise à nous-même, et surtout de reconnaître le problème et d’agir pour nous améliorer !

timidité

Ce contenu a été publié dans Agir, Introspection, matière à réflexion, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire