Comment arrêter de procrastiner

Comment arrêter de procrastiner

Comment arrêter de procrastiner, la méthode du « pas à pas » et, « entraîner son cerveau ».

D’abord, entraîner son cerveau, qu’est-ce que ça veut dire :

Eh bien imaginons un athlète, disons un sauteur à la perche, qui se préparera pour battre un record aux prochains jeux Olympiques. Que devra-il faire pour battre son record ? La réponse est simple, s’entraîner, en effet, celui-ci serait un surhomme s’il avait des capacités de naissance qui pourront lui permettre de battre son record sans entraînement, il sera donc obligé de s’entraîner.

Imaginons que vous décidiez de courir à un marathon quelconque, logiquement que devriez-vous faire alors (à moins de vous appeler Superman) ? Là aussi, je ne vous apprends rien, vous connaissez la réponse : vous entraîner.

Jusqu’ici tout est normal, s’entraîner pour s’améliorer au niveau physique, pour atteindre un but sportif nous semblent tout à fait normal.

Mais lorsque l’on parle aux gens de s’entraîner au niveau mental, ceci pour s’améliorer au niveau personnel, atteindre un but qui semble difficile à atteindre par manque d’estime de soi, par découragement, curieusement là, personne n’est au courant qu’il faut aussi entraîner son cerveau. Pourtant, (pour la plupart de nous) à la naissance nous ne sommes pas équipés d’une musculature hors du commun, nous trouvons normal alors si nous voulons avoir des capacités sportives améliorées, de nous entraîner. De la même façon, pour la plupart d’entre nous, nous ne naissons pas avec des capacités cérébrales hors du commun, nous sommes alors obligés d’apprendre, de lire des livres, de suivre des cours, etc.

Notre cerveau réagira naturellement plus, dès notre naissance, par l’émotion directe, parfois irréfléchie, ce qui pourra créer des situations désagréables pour tout le monde, la solution : là encore, entraîner son cerveau, « à la naissance, nous sommes tous équipés d’un cerveau, mais nous n’avons pas reçu le mode d’emploi qui va avec »*. Peut-être somme-nous tellement imbus de notre personne, ou peut-être que la société ne voulant que des gens « parfaits » nous avons de la peine à reconnaître que nous avons absolument tous, besoin d’entraîner notre mental !

Un joueur d’échec a aussi besoin de s’entraîner au niveau mental, un sportif d’élite a autant besoin de s’entraîner physiquement que mentalement.

Entraîner son cerveau par la lecture, la connaissance, pourquoi pas la méditation, par la P N L, à chacun de trouver sa méthode personnelle, mais toujours entraîner son cerveau, s’entraîner soi-même.

Comment le faire sans procrastiner ? Simple, utiliser la méthode du « pas à pas », toujours faire une petite action dans la bonne direction, mais la faire tous les jours, aussi insignifiante nous semble-elle.

Voir un but trop difficile pourra nous sembler irréalisable, alors nous baisserons les bras, nous nous découragerons, c’est pour cela qu’il est indispensable d’aller tous les jours, un petit pas après l’autre, dans la bonne direction, après-tout, « Rome ne s’est pas fait en un jour » dit-on, il faut apprendre à « laisser du temps au temps », apprendre à avoir une dynamique constante, petit à petit, dans la bonne direction, même s’il y a des erreurs de parcours, il faut continuer à avancer « marche après marche ».

 

running-498257__180          head-607479__180        shoes-1245920__180

 

 

Note de l’auteur : quand vous allez dans un magasin d’électroménager pour acheter un nouveau lave-linge, vous trouver normal que le mode d’emploi soi fourni avec n’est-ce pas ?

À la naissance nous n’avons pas le mode d’emploi pour nous et notre cerveau, donc à nous de l’acquérir par l’enseignement et l’entraînement.

*Imaginez dans la salle d’accouchement, la sage-femme à la maman : C’est un beau bébé que vous avez là Madame, mais attendez, il manque quelque chose, je regarde mieux, ah ! Le voici, je l’ai trouvé, le mode d’emploi, dans une fourre en plastique transparent « Utilisation du bébé et comment faire fonctionner son cerveau d’une manière optimal » voilà Madame, tout est normal.Clignement d'œil

Et puis pour les petits pas à faire quotidiennement, dites-vous que toute action commence par un petit pas!

 

 

Ce contenu a été publié dans Agir. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire